djiendereCommuniqué. Suite à la mise en échec du putsch perpétré par l’ex-Régiment de sécurité présidentielle et à l’assaut victorieux des forces de défense et de sécurité sur le camp Naba Koom II, les autorités compétentes procèdent à l’interpellation de personnes suspectes ou impliquées dans la tentative de déstabilisation des institutions de la Transition.

Les procédures judiciaires ont déjà été enclenchées. Dans ce cadre, des enquêtes, des auditions, et des perquisitions sont en cours.

Par ailleurs, la commission d’enquête mise en place par le Gouvernement est à pied d’œuvre.

Le Gouvernement de la Transition tient à rassurer les populations et la communauté internationale, que le Burkina Faso est un Etat de droit et, conformément au Pacte national pour le renouveau de la justice, toutes les personnes interpelées et inculpées, dans le cadre de cette enquête, bénéficieront d’un procès équitable.

                         

Le Service d’information du Gouvernement

X

Right Click

No right click