ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

argentLes faits sont graves, très graves. Des opérateurs économiques, des sociétés et des entreprises, redevables à l’Etat, ont driblé le Trésor public. Ils ont émis de nombreux chèques sans provision, créant ainsi un gros trou dans les caisses de l’Etat. La commission d’enquête parlementaire sur «la fraude fiscale, l’impunité fiscale, les restes à recouvrer et les chèques impayés», mise en place le 10 juillet dernier, a donné un coup de pied dans la fourmilière. Nous avons obtenu le rapport final. Au total, 10 658 chèques, d’une valeur de 37 593 880 649 FCFA, ont été rejetés par les banques. Le hic, c’est que la situation va de mal en pis. En 2014, des contribuables sans scrupules ont empêché le Trésor public d’encaisser 11 120 804 265 FCFA. Rien qu’au premier semestre de 2015, 1475 chèques impayés ont été enregistrés. 9, 2 milliards de francs CFA sont ainsi en train de s’envoler ! Mais il n’y a pas que ça. Le rapport de la commission, qui sera bientôt remis au président du Conseil national de la transition et au Premier ministre, épingle des membres du gouvernement, des présidents d’institution et des députés. Des «évasions fiscales» sont également signalées du côté de la Douane et aux Impôts. Voici les détails.

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UneCC166

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click