ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

UneQue s’est-il exactement passé dans la nuit du 30 au 31 août 2013 à la Présidence du Faso ? L’ex-soldat Romuald Tuina, sous mandat d’arrêt, donc activement recherché par les services de sécurité, a-t-il réellement pénétré dans l’enceinte de la Présidence et «tiré, à l’arme lourde, sur la résidence du chef de l’Etat» comme l’ont prétendu, dans un premier temps, de hauts responsables militaires ? Selon un communiqué officiel, lu, au lendemain des événements par le substitut du Procureur, le présumé assaillant a «tenté de tromper la vigilance d’une sentinelle et s’était attaqué à un poste de garde du camp Naba Koom II du Régiment de sécurité présidentielle». Il a alors été abattu «au cours d’un échange de tirs», précise le communiqué. Mais comment se fait-il que le service des pompes funèbres ait été invité à enlever sa dépouille à Pissy, un quartier situé à des kilomètres de la Présidence, et non à l’endroit où les tirs sont supposés avoir eu lieu ? Cet ex-militaire, qui était, pendant plusieurs années, membre du Régiment de sécurité présidentielle, a-t-il bénéficié de complicités ? L’instruction du dossier est terminée. Le Tribunal militaire va

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UneCC180

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click