ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Alouna cc

Il a échappé de justesse à la mort le 15 octobre 1987, aux environs de 16h 30 mn. Le président du Faso d’alors, Thomas Sankara, et douze de ses compagnons ont été, eux, froidement abattus. Lorsque les armes ont commencé à crépiter, Alouna Traoré, conseiller spécial du Président Sankara, a fait le mort, baignant dans le sang des autres. Il est donc le seul survivant parmi ceux qui étaient, ce jour-là, avec le leader de la Révolution. Quelle analyse fait-il aujourd’hui de la demande d’expertise introduite en Justice par la famille Sankara dans le but de savoir si le corps se trouvant dans la tombe au cimetière de Dagnoën est bien celui de Thomas Sankara ? S’il était conseiller à la Présidence du Faso, qu’aurait-il dit à Blaise Compaoré au regard de la situation politique actuelle ? Que pense-t-il du référendum et de la modification de l’article 37 de la Constitution tant prônés par le parti au pouvoir ? Pourquoi, après ces longues années de silence, a-t-il décidé de s’engager pleinement en politique ? «Je suis militant MPP jusqu’à la moelle de mon âme», nous a-t-il confié lorsque nous l’avons rencontré le 27 mars dernier. Et ce n’est pas tout. Interview exclusive.

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UneCC166

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click