ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

«Notre milieu est fréquenté par des ministres, des P-DG, et d’autres grands types !»

SAM 0764

Combien sont-ils les homosexuels vivant au Burkina ? Bien malin qui saura répondre par le vrai chiffre. Mais selon certains acteurs du milieu, rien qu’à Ouagadougou, il y a plusieurs centaines. Ils fréquentent certaines boîtes de nuit et certains restaurants huppés. Ils y rencontrent leurs clients et leurs «âmes sœurs». En raison des stéréotypes et du regard de la société, ils sont obligés de vivre leur statut dans la plus grande discrétion. Mais nous avons réussi à rencontrer l’un d’entre eux. Sous le couvert de l’anonymat, il a accepté de répondre aux questions de Courrier confidentiel. C’est un garçon, mais il choisit comme nom d’emprunt «Aurélie» ! Il dit être bachelier avec deux années d’études supérieures inachevées en marketing. Sa profession officielle ? Revendeur d’articles féminins (chaussures, sacs à mains, vêtements, etc.). Il présente un physique visiblement efféminé, élancé, mince, à la peau claire, avec une voix très fine, des cheveux défrisés. Nous l’avons rencontré le 16 janvier dernier à son domicile, sis quartier Patte d’Oie, 12e arrondissement de Ouagadougou. Le jeune gay s’est présenté à nous avec des chaussures féminines et une gestuelle nonchalante. Si bien que nous avons d’abord voulu avoir le cœur net sur le sexe dont il se réclame. Interview exclusive.

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

IMG 20180910 WA0000

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click