ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le contrôleur général d’Etat réagit

Henry Bruno BesseinObjet : Précision au sujet d’une liste publiée par votre journal

Monsieur le Directeur de publication,

Votre journal «LE COURRIER CONFIDENTIEL» a publié dans son édition n°18 du mardi 25 septembre 2012, une liste dont l’annonce et la présentation à sa «UNE» laissent comprendre aux lecteurs qu’il s’agit de la liste que l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) aurait remise à Son Excellence Monsieur le Premier ministre.

Suite à cette publication, je vous précisais par lettre N°12-471 PM/ASCE/CAB du 08 octobre 2012, que le document publié par votre journal, n’est pas une liste établie par l’ASCE, encore moins celle que l’ASCE aurait remise à Son Excellence Monsieur le Premier ministre, en exécution de ses instructions du jeudi 13 septembre 2012.

Je constate que ma lettre n’a pas été publiée dans votre dernière édition N°19 en date du 10 octobre 2012.

Aussi, ai-je l’honneur de vous préciser à nouveau que les listes que vous avez publiées dans vos éditions du mardi 25 septembre 2012 et du mercredi 10 octobre 2012, ne sont pas celles de l’ASCE, et vous demande de bien vouloir publier la présente précision pour votre lectorat dans votre prochaine édition.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur de publication, l’expression de ma considération distinguée.

 

Henri Bruno BESSIN

Contrôleur général d’Etat/ASCE

  

NDLR : Merci pour votre message. Permettez-nous cependant de faire quelques observations.

1-     La Rédaction s’étonne de constater que vous avez écrit dans votre correspondance ceci : «Suite à cette publication, je vous précisais par lettre N°12-471 PM/ASCE/CAB du 08 octobre 2012, que le document publié par votre journal, n’est pas une liste établie par l’ASCE, encore moins celle que l’ASCE aurait remise à Son Excellence Monsieur le Premier ministre, en exécution de ses instructions du jeudi 13 septembre 2012», alors que cette lettre, même si elle provient de votre institution, n’a pas été signée par vous, mais plutôt par le Secrétaire général. En tout état de cause, nous portons à votre connaissance que le courrier nous est parvenu sous le sceau de la confidentialité. Sauf mauvaise compréhension de notre part, cela signifie que votre Secrétaire général nous invitait à en faire un usage confidentiel. Il ne nous a jamais été demandé une quelconque publication. Mais si vous pensez que la situation l’exige à ce jour, nous en prenons acte.

2-     Pourquoi faites-vous tant de mystères autour de la liste ? Que cherchez-vous à cacher ? A cette allure, on finira par douter, si ce n’est déjà le cas, de votre bonne foi à lutter réellement contre la corruption, les détournements de deniers publics et autres malversations. Où croyez-vous que nous avons obtenu la liste que nous avons publiée ? Dans tous les cas, puisque vous semblez dire que cette liste «n’est pas une liste établie par l’ASCE, encore moins celle que l’ASCE aurait remise au Premier ministre», pourquoi ne faites-vous pas preuve de transparence totale en publiant «votre» liste ? Nous verrons si elle est réellement différente de celle que nous avons publiée. Les citoyens burkinabè ont le droit de savoir ! L’opacité ne saurait s’accommoder de la bonne gouvernance.

3-   Il nous est revenu que dans certains services de l’administration, une batterie de mesures a été déployée pour tenter de retrouver nos sources d’information. Pourquoi une telle attitude si tant est que la liste que nous avons publiée «n’est pas, comme vous le dîtes, une liste établie par l’ASCE, encore moins celle que l’ASCE aurait remise au Premier ministre» ? Plutôt que de rechercher nos sources d’information, il serait souhaitable de rendre publique votre liste. Le peuple veut en savoir.

La Rédaction

Aller au haut
X

Right Click

No right click