ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

«Nous demandons pardon au peuple burkinabè !»

Logo MPP

Ils ont claqué la porte du CDP avec fracas. Et ils ont créé, le 25 janvier, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Ligne politique : la social-démocratie. A la tête de ce nouveau parti, trois leaders mis au «garage» pendant le cinquième congrès ordinaire du CDP, tenu en mars 2012, à Ouagadougou. Président : Roch Marc Christian Kaboré; vice-président chargé de l’orientation politique: Salif Diallo; vice-président chargé des relations extérieures : Simon Compaoré; Secrétaire général : Clément Sawadogo. Et ce n’est pas tout. Le bureau compte au total 43 membres. Le premier congrès du parti, qui devrait se tenir dans trois mois, sera l’occasion de déballer le manifeste du MPP. Ce document, adopté pendant l’Assemblée générale constitutive du parti, le 25 janvier, est pour le moment jugé confidentiel. Nous avons réussi à obtenir une copie. Roch et ses camarades y font un diagnostic de la situation nationale. Que pensent-ils de la période révolutionnaire, conduite par Thomas Sankara ? «L’engagement des révolutionnaires, des patriotes et des progressistes était sincère, mais malheureusement trop volontariste et trop idéaliste avec une bonne dose de naïveté». Et le mouvement de Rectification le 15 octobre 1987 ? «Il s’est déroulé dans des conditions tragiques sans précédent dans l’histoire politique récente du pays». Ils ont aussi décoché des flèches sur le CDP et la FEDAP/BC: «Récupération de la direction du CDP par la FEDAP/BC et gestion anti-démocratique du parti depuis la mise en place de ses organes dirigeants au dernier congrès tenu en mars 2012…». Mais il n’y a pas que ça. Voici, en intégralité, le document.

 

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UneCC166

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click