ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Les choses se précisent…

IMG 0084

Que s’est-il exactement passé ? D’où proviennent les chaussures Rangers aux semelles trouées, présentées comme faisant partie de celles livrées en 2011, par la société ETAF ARMABEL au profit de l’Ecole nationale de police ? Plusieurs tests, effectués par la Société générale de surveillance (SGS), chargée à l’époque de la vérification des importations, ont pourtant confirmé que les produits livrés par ARMABEL étaient de qualité irréprochable. La commission de réception des «articles et effets d’habillement» a également conclu à la bonne qualité des produits. «Après une vérification quantitative et qualitative, la commission a jugé les articles et les effets d’habillement livrés respectivement les 21 octobre 2011 et 13 décembre 2011, conformes aux prescriptions techniques et a prononcé la réception desdits articles et effets d’habillement». C’est écrit, noir sur blanc, dans le procès-verbal des experts du ministère de la Sécurité et de l’Economie et des Finances (Voir document dans CC N°46 du 10 novembre). Comment se fait-il alors que des chaussures «sans marque ni origine» et aux semelles «trouées, cassées, décollées» ainsi qu’ «aux crampons très défectueux», aient été brandies, un mois après, comme si c’était ETAF ARMABEL qui les avaient livrées ? Eléments d’enquête.

 

 

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UNE CC 167

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click