ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

«Pièces justificatives égarées»

«Je reconnais seulement le montant de 180 610 francs CFA exercice 2007 dont les premières pièces justificatives ont été égarées par les services techniques de la commune rurale de Boni. Je reconnais également que je ne suis ni redevable à la commune rurale de Boni, ni à l’Etat burkinabè, dans la mesure où les photocopies des pièces justificatives ont été remises à un des responsables de la collectivité locale qui le reconnaît encore par écrit». Parole de l’ex-chef de la circonscription d’éducation de base de Houndé II, Bilali Jean-Marie Banhoro. Il réagit suite à la publication, dans notre édition N°19 du 10 octobre 2012, de la liste des personnes épinglées en 2008 et 2009, dans laquelle son nom a été cité. Dans la note ci-dessous, il donne sa version des faits.

1- Des circonstances

C’est en ma qualité de chef de circonscription d’éducation de base de Houndé II que depuis 2006, j’ai assumé la tutelle des sommes allouées à la CEB, d’une part par la commune urbaine de Houndé, et d’autre part par la commune rurale de Boni, pour l’organisation des examens scolaires du CEP et de l’entrée en classe de 6e.

Nous avions (le gestionnaire de la CEB et moi) régulièrement transmis les pièces justificatives de ces fonds destinés au transport des candidats, des surveillants et accompagnateurs, à la restauration des candidats et à la supervision des examens, à chacune de ces deux communes couvertes par la circonscription.

2- De la rétention des faits

C’est le 21 juillet 2008 que le premier adjoint au maire de la commune rurale de Boni, Monsieur VANDONNOU Bonoussan, nous a fait savoir oralement que suite à un contrôle qui s’effectue actuellement dans leur commune, il est ressorti le manque des pièces justificatives des examens scolaires 2007. Il a reconnu le fait que ces pièces transmises par la CEB aient été égarées à leur niveau. Il a demandé à photocopier les doubles pour les besoins de la cause. Et c’est ce qui fut fait, à mains propres, il les a emportés.

Pour nous, tout était réglé dès cet instant. Nous sommes désagréablement surpris de constater que la situation demeure, d’autant plus qu’aucun reproche, aucune réclamation ne nous a été fait par la suite.

Monsieur VANDOUNOU, toujours premier adjoint au maire de Boni, reconnaît encore avoir reçu et remis à la comptabilité lesdites pièces justificatives (cf. accusé de réception).

3- De la non-conformité des montants

Le rapport de la mission d’appui-conseil effectuée dans la commune rurale de Boni du 21 au 26 juillet 2008 ressort les chiffres suivants, au titre des budgets 2007 et 2008 :

  • Absences des pièces justificatives : 180 610

  • Autres malversations : case vide

  • Total à recouvrer : 387 180

D’où sort-il ce total ? Sinon imaginaire et accablant !

Même si on ajoute l’exercice 2008, on n’atteint pas ce montant.

A ce propos, après les recherches effectuées dans nos archives (niveau CEB) et celles de la commune rurale de Boni, nous avons trouvé des chiffres suivants :

- Examens 2007 : 180 610

- Examens 2008 : 108 800

- Total : 289 410 (cf. budgets prévisionnels de la CEB, mandats de la commune)

4- De ma conclusion

Je reconnais seulement le montant de 180 610 francs CFA exercice 2007 dont les premières pièces justificatives ont été égarées par les services techniques de la commune rurale de Boni.

Je reconnais également que je ne suis ni redevable à la commune rurale de Boni, ni à l’Etat burkinabè, dans la mesure où les photocopies des pièces justificatives ont été remises à un des responsables de la collectivité locale qui le reconnaît encore par écrit.

Je rassure toutes les personnes honnêtes, acquises à la cause de la transparence et à la bonne gestion, de l’existence des doubles des pièces justificatives dans les archives de la circonscription de Houndé II.

Enfin, je déduis en disant que la nature des dépenses (organisation des examens scolaires) aurait émeuté toute la province du Tuy, si elles n’avaient pas été faites dans les normes.

Bref, Monsieur le Directeur, à toute fin utile, je joins à ma présente " défense", les photocopies des pièces justificatives en question, exercices 2007 et 2008»

Aller au haut
X

Right Click

No right click