ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Journées chaudes en perspective !

L’affaire Flavien Nébié, élève en classe de CM2, tué, le 6 décembre 2000, à Boussé (province du Kourwéogo), lors d’une grève des élèves, refera surface, de façon énergique, en décembre. 12 ans déjà que ce dossier brûlant traîne en Justice… sans qu’il y ait justice. L’analyse effectuée sur la balle qui a emporté le jeune élève de 12 ans révèle qu’il s’agit «d’une balle de calibre 9 mm, généralement utilisée pour pistolet automatique (PA) ou pistolet d’usage militaire».

Mais qui a tué Flavien Nébié ? Cette question est à la recherche d’une réponse. En attendant, le 6 décembre, élèves et étudiants vont encore manifester pour «exiger vérité et justice» sur cette affaire pendante et brûlante… depuis 12 ans. Selon nos sources, le gouvernement a déjà pris des dispositions pour «minimiser» les troubles en perspective. Les élèves seront mis en congés avant le 6 décembre. Les cours ne reprendront qu’après le 13 décembre, date de la commémoration du 14e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons. Et au cas où les troubles sont énormes, les élèves risquent de «chômer» pendant tout le mois de décembre, confie une source proche du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Car, sauf changement de dernière minute, les congés du premier trimestre de l’année scolaire 2012-2013 auront lieu du 21 décembre au 3 janvier inclus. Les cours ne reprendront que le 4 janvier…

Sandra JOLY

Aller au haut
X

Right Click

No right click