ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Tous les agents de santé. Infiniment merci !

MdecinUne mère qui vient de passer près d’un mois à l’hôpital Yalgado Ouédraogo, au chevet de son enfant malade, m’a fait parvenir cette note. L’histoire qui y est racontée ne réflète pas, en totalité, celle qu’elle a vécue. Mais elle a tenu, à travers les mots qui suivent, à dire merci, grand merci, à tous les agents de santé qui, souvent sans moyens adéquats, se battent, jours et nuits, pour sauver des vies humaines. “Je souhaite que vous la publiez dans votre rubrique Lettre à... qui de droit”. Et voilà, c’est fait! Merci madame !
Un médecin est entré à l'hôpital à la hâte après avoir été appelé pour une chirurgie urgente. Il a répondu à l'appel, a changé, dès que possible, ses vêtements et est allé directement au bloc de chirurgie. Là, il a trouvé le père d’un garçon qui fasait des va-et-vient dans le hall. En voyant le médecin arriver, le papa hurla: «Pourquoi avez-vous pris tout ce temps pour venir ? Vous ne savez pas que la vie de mon fils est en danger ? Vous n'avez pas le sens de responsabilité, vous !»
Le médecin sourit et dit: «Je suis désolé; je n'étais pas dans l'hôpital et je suis venu le plus rapidement possible après avoir reçu l'appel. Je souhaite donc que vous vous calmiez pour que je puisse faire mon travail».
- «Me calmer ? Et si c’était votre fils, vous calmeriez-vous ? Si votre propre fils meurt maintenant, que ferez-vous ?», dit le père avec colère.
- Le médecin sourit encore et lui dit ceci: «De la poussière nous sommes venus et époussetés nous retournerons. Béni soit le nom de Dieu. Les médecins ne peuvent pas prolonger des vies. Allez et intercédez auprès de Dieu pour votre fils; par la grâce de Dieu, nous ferons de notre mieux».
- «Donner conseil quand nous ne sommes pas concernés, c’est si facile», murmura le père.
La chirurgie prit quelques heures.

-Le médecin sortit heureux de la salle. «Merci Dieu ! Votre fils est épargné, Si vous avez n'importe quelle question, demandez à l'infirmière !»
-«Pourquoi est-il si arrogant ? Il ne pouvait pas attendre quelques minutes pour que je me renseigne sur l'état de mon fils ?», a commenté le père en voyant l'infirmière après que le médecin est parti.
L'infirmière répondit, en larmes: «Son fils est mort hier dans un accident de la route; il était à l'enterrement quand nous l'avons appelé pour la chirurgie de votre fils. Et maintenant qu'il a épargné la vie de votre fils, il est allé achever l'enterrement de son fils».

J’ai tenu à vous adresser cette note à tous ceux qui travaillent dans le secteur de la santé. Merci! Infiniment merci pour tout le service que vous nous rendez ! Dieu vous le rendra au centuple.

Cathérine Sawadogo, Secrétaire de direction

Aller au haut
X

Right Click

No right click