ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

101,2 hommes pour 100 femmes !

A Ouagadougou, contrairement à la moyenne nationale, il y a plus d’hommes que de femmes ! La démographie de la capitale du Burkina Faso fait aussi état d’une proportion de 1,4% d’étrangers, avec une forte représentativité de la communauté togolaise. Ces statistiques et bien d’autres sont contenues dans la monographie de la région du Centre, éditée par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) à l’issue du (tout dernier) recensement général de la population et de l’habitat de 2006.

Au terme du décompte, l’INSD est tombé sur un chiffre précis : 14 017 262 de Burkinabè vivant en permanence sur le territoire national, dont 1 475 839 résidant dans la seule ville de Ouagadougou. Les femmes représentent près de 52% de la population totale du Burkina. Ouagadougou présente donc une particularité : il y a plus d’hommes (745 616) que de femmes (730 223). Ce qui donne un ratio de 102,1 hommes pour 100 femmes. Mais attention ! Le nombre d’hommes pour 100 femmes varie en fonction de l’âge. Ces variations, d’après les experts de l’INSD, seraient la résultante de la migration aux âges actifs des jeunes garçons des milieux ruraux vers la ville, et de la surmortalité masculine aux âges avancés. L’espérance de vie est en effet plus élevée chez les femmes que chez les hommes.

Plus de la moitié des Ouagalais sont musulmans

57,4% des Burkinabè résidant dans la ville de Ouagadougou jurent croire en Allah. Parmi ces musulmans, il existe toutefois des disparités. La proportion des musulmans décroît avec l’âge, c’est -à-dire que les jeunes générations pratiquent plus la religion musulmane que les vieilles générations. Dans les générations après 15 ans, les hommes musulmans sont plus nombreux que les femmes. Dans l’ordre général, les musulmans sont suivis par les catholiques qui représentent 34,9% des Ouagalais, puis des protestants (6,2%), et des animistes (0,4%). Chez les musulmans, les hommes sont légèrement plus nombreux que les femmes. Idem chez les chrétiens et chez les animistes. Chez les plus de 60 ans par contre, les femmes sont majoritaires dans toutes les religions.

Mooré, langue de Ouagadougou

Sans surprise, l’étude a révélé que le Mooré est la langue la plus parlée dans la capitale du Burkina. Ils sont en effet 77,5% des Ouagalais à s’exprimer couramment en langue mooré. Ce chiffre atteint 88,9% chez les plus de 60 ans. La seconde langue la plus parlée à Ouagadougou est bien évidemment le français, mais ils ne sont que 8,7% à avoir la langue de Molière comme principal dialecte. Ensuite suivent dans l’ordre le Dioula (4,6%), le Bissa (1,4), le fulfulde (1%). Les autres langues réunies sont parlées par 4,7% des résidants de la ville de Ouagadougou. Chez les moorephones de Ouagadougou, les 60 ans sont les plus représentatifs (88,9%), tandis que chez les francophones, ce sont les 15 à 19 ans qui sont les plus nombreux.

Les Togolais, plus nombreux à Ouagadougou

24 247 étrangers vivent à Ouagadougou de façon plus ou moins permanente, selon les dernières statistiques disponibles. Cela représente 1,6% de la population totale. Dans cette communauté d’étrangers, ce sont les Togolais qui sont les plus nombreux : 25,4% de l’ensemble des étrangers vivant à Ouaga sont originaires du Togo voisin. Les Togolais sont suivis dans l’ordre par les nigérians (14,5 %), les Maliens (12,1 %), les Béninois (9,6 %) et les Nigériens (5,9 %). A eux seuls, les ressortissants de ces cinq pays représentent 67,5 % de la population étrangère. Les autres nationalités (regroupement de plus d’une vingtaine de nationalités) représentent 32,5 % des non-burkinabè vivant à Ouagadougou.

Paul-Miki ROAMBA

Aller au haut
X

Right Click

No right click