ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Thomas SankaraQue s’est-il passé le 15 octobre 1987 à 16h 30 mn ? Salif Diallo, l’un des baroudeurs politiques du Régime Compaoré, a jeté, récemment, un pavé dans la marre : «J’étais à deux doigts de mourir avec Thomas Sankara», a-t-il déclaré. Ce jour-là, il était, dit-il, avec Blaise Compaoré, au domicile de ce dernier, lorsque les coups de feu ont retenti. Les deux hommes ont-ils, avec d’autres personnes, planifié le coup d’Etat ? Il prétend que «Blaise» était malade. Et que lui, Salif Diallo, était allé chercher un document chez ce dernier afin de le remettre à Sankara. Il affirme n’avoir pas trempé dans les méandres du coup d’Etat. Mais les langues se délient:

L'accès à l'article est réservé aux abonnés.

bouton2

Connexion Abonnement

Vous pouvez aussi nous contacter pour vous abonner en ligne.

Tél. bureau : (00226) 25 41 18 61

GSM             : (00226) 71 13 15 14


Actuellement en vente !

UneCC166

Courrier confidentiel est aussi disponible, en version papier, les 10 et 25 du mois, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso! (500 FCFA le journal)

Aller au haut
X

Right Click

No right click