ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Minijupe interdite !

sexy-mini-jupeArrêté interdisant le port de la minijupe et de la mini-robe sur tout le territoire du Burkina Faso aux personnes de sexe féminin, âgées de plus de 12 ans.

Cet arrêté, signé le 27 mai 1970, et publié dans le Journal officiel de Haute Volta du 4 juin 1970, page 342, n’a pas encore été abrogé. Il est donc en vigueur. Mais il a du mal à être appliqué. La raison ? La voici: la plupart de ceux qui sont chargés de veiller à son application ignorent son existence. Jamais un arrêté n’a été autant violé au «pays des Hommes intègres». Voici ce que dit le fameux arrêté N°153 IS.DI du 27 mai 1970: «Le port de la minijupe et de la mini-robe est interdit sur tout le territoire du Burkina Faso aux personnes du sexe féminin âgées de plus de 12 ans. Cette interdiction n’est toutefois pas applicable aux abords immédiats des piscines et terrains de sport. Sont considérés comme minijupes ou mini-robes, les vêtements féminins découvrant la jambe à plus de 8 centimètres au-dessus du sommet du genou. Le port des tenues de sport ou de danse répondant aux caractéristiques indiquées à l’alinéa ci-dessus est autorisé aux lieux où s’exerce la pratique du sport considéré ou de la danse ainsi que sur le trajet effectué pour s’y rendre. Les infractions au présent arrêté sont assimilables aux contraventions de 3e classe». Mais à Ouagadougou et dans pratiquement toutes les villes du Burkina, ce fameux arrêté est violé tous les jours. La brigade des mœurs est impuissante face aux personnes de sexe féminin, âgées de plus de 12 ans et qui circulent, presque nues, dans les rues. La police chargée de mettre de l’ordre dans la circulation, vit, au quotidien, des scènes obscènes. Mais comme les flics eux-mêmes ignorent l’existence de l’arrêté, ils préfèrent observer ces «belles créatures» passer, sans rien dire. Ainsi, tous violent cet arrêté pourtant en vigueur. Si vous avez plus de 12 ans, faites toutefois attention à votre habillement. Si jamais vous tombez dans les filets de la police, l’arrêté pourrait être évoqué pour vous appliquer une contravention. Contrôlez donc vos minijupes et vos mini-robes ! Vous ne devez pas les porter n’importe où !

www.courrierconfidentiel.net

Aller au haut
X

Right Click

No right click