ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

bfuneLe Conseil national de la transition (CNT) a dû revoir sa copie. Blaise Compaoré, initialement accusé de «haute trahison» et d’«attentat à la Constitution», devra désormais répondre aussi des «faits de coups et blessures volontaires, de complicité de coups et blessures, d’assassinats et de complicité d’assassinat». Plusieurs ministres de son régime sont également sur le banc des accusés. Les faits sont graves, très graves. La Haute Cour va devoir situer les responsabilités. Voici, de façon complète, les griefs formulés par le CNT contre l’ex-Président et «ses» ministres.

 

BlaiseCompaore

 

koumba bool

 

jerome bougouma

 

Jean Bertin Ouédraogo

 

 gilbert

 

josephh paré

 

bassolet djibrill

 

Arthur Kafando

 

Alain Edouard Traoré

 

Luc Adolphe Tiao

Aller au haut
X

Right Click

No right click