ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

usabisWashington – 28 Octobre 2014 : Les Etats-Unis sont inquiets par l'esprit et les objectifs visés par un projet de loi de l'Assemblée Nationale du Burkina Faso modifiant la Constitution afin de permettre au Président sortant de se présenter aux élections pour un mandat supplémentaire de cinq ans. Au moment où l'Assemblée Nationale du Burkina Faso se prépare à examiner les amendements constitutionnels proposés, les États-Unis soulignent que la limitation des mandats prescrite par la loi fondamentale assure un mécanisme important afin de tenir les Chefs d'Etat responsables, garantit une alternance pacifique et démocratique du pouvoir, et donne aux nouvelles générations la possibilité de présenter leurs candidatures pour des postes politiques et d’élire de nouveaux dirigeants. Nous exhortons toutes les parties concernées, y compris les forces de l’ordre du Burkina Faso, d'adhérer au  principe de la non-violence, et de débattre ce sujet de manière apaisée et consensuelle.

Jen Psaki
Porteparole du Départment d’Etat

Washington, DC

Aller au haut
X

Right Click

No right click