ABONNEMENT EN LIGNE. Accédez à l'ensemble des articles publiés pendant la période de votre abonnement et à toutes les éditions publiées depuis 2012. Pour vous abonner, contacter notre Service clientèle: (00226) 25 411 861, (00226) 71 13 15 14 ou (00226) 72 50 2222. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

ARMES« Suite à un incident, une des parties a porté à la connaissance d'une Brigade de Gendarmerie de la ville de Ouagadougou, de ce que son antagoniste possédait une arme à son domicile. La perquisition qui s'en est suivi a permis de retrouver un arsenal dans cette maison. En effet cet artisan de profession, gardait dans un sac un fusil d'assaut Kalachnikov crosse escamotable, 2 chargeurs garnis de 63 cartouches 7,62mm, et une boîte entamée de cartouches de 9mm.

Ce genre de réaction est à saluer et à encourager quelles que soit ces motivations car, une arme de guerre est au moins , hors d'état de nuire .

Après les investigations, il est ressorti que l'arme se trouvait dans un sac qui aurait été confié à ce monsieur par un ami aujourd'hui en fuite. Ce dernier a déjà fait de la prison et est recherché activement pour des braquages dans le sud-ouest et l'ouest du pays.

Faites attention aux affaires que l'on peut vous confier : ici le recel d'armes de guerre ou la complicité à une entreprise terroriste peuvent lui être reprochés. Sachez également qu'au delà du détenteur, celui ou celle qui est informé ou est témoin d'une détention illégale d'arme de guerre peut être accusé de connivence avec une entreprise terroriste.

Les menaces sont réelles. Restez vigilants et collaborez surtout en signalant toutes choses que vous trouverez suspectes.

La Gendarmerie Nationale, une force humaine à votre service »

Aller au haut
X

Right Click

No right click