Ministère de la Justice : il y a 206 avocats au Burkina

actualite

Ministère de la Justice : il y a 206 avocats au Burkina

  • 0FCFA

Les acteurs du monde judiciaire sont sous le feu des projecteurs. Ils sont parfois le dernier recours. Mais combien sont-ils au Burkina ? L’Annuaire statistique 2020 du ministère de la Justice donne des détails. Ainsi, selon ce document, notre pays comptait, en 2020, 206 avocats dont 167 hommes et 39 femmes. Parmi eux, 196 résident dans la capitale (Ouagadougou) et 10 à Bobo-Dioulasso. Aucun avocat recensé dans les autres villes ou localités du Burkina. En clair, pour les procès hors de ces villes, ils sont obligés de se déplacer.

Et ils ne sont pas seuls dans cette situation. Les Notaires aussi résident uniquement dans les deux plus grandes villes du Burkina. Ils sont, selon les statistiques de 2020, 37 dont 24 hommes et 13 femmes. Les huissiers, eux, sont présents dans plusieurs villes du pays. Mais la plupart résident tout de même à Ouagadougou. Sur 43 huissiers exerçant au Burkina, selon l’annuaire statistiques, 25 résident à Ouagadougou et 5 à Bobo. Les 13 autres sont répartis dans d’autres villes. Ce corps professionnel compte seulement 8 femmes sur 43.

707 magistrats dont 130 femmes

L’ensemble du personnel du ministère, en 2020, est évalué à 4 537 dont 820 femmes et 3 717 hommes. En 2011, ce personnel était évalué à 2 268 dont 350 femmes et 1 918 hommes.

L’Annuaire indique qu’en 2020, le Burkina avait 707 magistrats, dont 577 hommes et 130 femmes. Mais ceux qui exercent dans les juridictions sont 593. Les autres sont répartis dans les chancelleries (60 magistrats), les missions onusiennes (2). 30 ont bénéficié d’une mise à disposition. Ceux qui sont en situation de détachement sont 12. Certains siègent au Secrétariat permanent du Conseil supérieur de la magistrature. D’autres ont pris une disponibilité, etc.

Quant aux Greffiers, le Burkina en comptait 713 en 2020 dont 550 hommes et 163 femmes. Ils étaient 368 en 2011 dont 94 femmes. Il y a aussi les Gardes de sécurité pénitentiaire (GSP). Selon l’annuaire statistique, ils sont 2 807, composés de 2 354 hommes et 453 femmes. Ce nombre était de 1 472 en 2011 dont 161 femmes. Le reste du personnel du ministère de la Justice, selon les statistiques de 2020, est évalué à 310.

LB  


Ecrit par Courrier Confidentiel