Espace Abonnés

Retrouvez-nous sur...

FLASH INFOS :
DANS VOS KIOSQUES A JOURNAUX: Courrier confidentiel N° 108 vient de paraitre. Disponible, en version papier, chez les revendeurs de journaux au Burkina Faso. Prix: 500 FCFA °°° ABONNEMENT EN LIGNE - Ne ratez plus l'info ! Abonnez-vous à Courrier confidentiel en ligne ou en version papier. Contactez-nous: (00226) 25 41 18 61 ou (00226) 71 13 15 14. E-mail: contact@courrierconfidentiel.net

CC N° 108 DU 25 MAI - 09 JUIN 2016. DANS VOS KIOSQUES A JOURNAUX AU BURKINA FASO (500 FCFA)

Copie-de-Une-CC108.jpgUne-CC108.jpg

assamiDECLARATION.

Peuple du Burkina Faso ;

Militantes, Militants et  Sympathisants;

Notre peuple vit des moments douloureux dans sa longue marche vers la quête d’un Etat de droit à la hauteur de ses grandes ambitions de construction d’une société de justice, de paix et de progrès partagé.

En ces moments difficiles, la Majorité a une pensée émue pour toutes les personnes affectées de près ou de loin par les manifestations des jeudi 30 et vendredi 31 octobre dernier.

Elle salue avec compassion et déférence la mémoire des disparus et souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés. Elle s’associe à la douleur des familles et implore le Tout Puissant pour qu’il apporte à chaque Burkinabé la paix du cœur et la force de pardon permettant à tous de nous associer d’une même voix pour la construction d’une nation toujours plus forte.

La Majorité marque sa solidarité envers toutes les personnes victimes de destruction ou de pillage de leurs biens et outils de production. C’est dans leur foi en Dieu et en un Burkina uni et prospère qu’ils trouveront l’énergie nécessaire pour repartir de l’avant et surpasser cette dure épreuve.

Elle tient tout particulièrement à saluer l’esprit civique et empreint d’une très grande retenue de nombreux militants, qui malgré les agressions et la perte totale de leurs biens, ont su se dominer et garder leur maitrise. Ils ont ainsi conjuré la guerre civile dont certains n’ont cessé de professer la survenue.

-       Concitoyennes, Concitoyens ;

-       Militantes, Militants et  Sympathisants ;

Le combat politique mené par le Président Blaise COMPAORE à la tête de notre pays s’est achevé le 31 octobre 2014. Sa sortie, autant par la sagesse dont elle est empreinte que par le message qu’elle véhicule, marque pour l’histoire l’étoffe d’un grand homme.

En acceptant de se retirer du pouvoir, en dépit du mandat dont le peuple l’a investi démocratiquement, il était avant tout soucieux de la préservation de la paix sociale, si chère à notre pays. La Majorité salue à sa juste valeur cette décision patriotique. Elle rend un vibrant hommage à son combat, celui de toute une vie, au cours de laquelle, il a nourri de grands desseins pour notre peuple. Pour tout ce qu’il a fait pour hisser le Burkina Faso au rang de nation qui compte et de nation dont la voix pèse, les partis et formations politiques de la majorité, avec courage et honneur sauront porter haut le flambeau de son engagement.

La Majorité est convaincue que l’histoire situera le mieux toute la dimension de son combat et donnera la lumière qui sied à son action marquée par un patriotisme et un amour infini du Burkina Faso.

-       Peuple du Burkina Faso ;

-       Militantes, Militants et  Sympathisants ;

Les événements de la semaine dernière sont de ceux qui indiquent le niveau de l’expression des libertés fondamentales atteint par une démocratie. Pour ce qui est du Burkina Faso, ils ont définitivement donné pour acquis, l’existence d’espaces d’expression pour toutes les sensibilités, au-delà de nos divergences et de nos façons différentes de voir, d’analyser et de manifester. Cependant, il importe de constater que cette expression a débordé du cadre républicain et s’est muée dans ses objectifs et dans ses finalités.

Il est essentiel d’en prendre conscience ; notre démocratie a des progrès à faire, notamment dans l’éducation et la formation politique et civique du citoyen.

Ce constat va imprimer les actions immédiates des partis et formations politiques de la Majorité qui entendent occuper toute leur place sur l’échiquier politique et le débat national. A cet effet, ils marquent leur totale disponibilité à travailler avec les autorités de la transition et tous les patriotes qui ont foi en l’avènement d’un Etat de droit, où seul le peuple souverain confère à chaque parti qui ambitionne gérer le pouvoir d’Etat, sa juste place, à travers des élections libres, ouvertes, démocratiques et transparentes.

Ils lancent un appel à l’ensemble de leurs militantes et militants, sympathisants et soutiens à rester mobilisés et à avoir une foi inébranlable en leur capacité à porter les aspirations de notre peuple. C’est dans la paix, le respect de la différence, la cohésion, la tolérance, l’esprit de sacrifice et le don total de soi que nous relèverons tous, les défis d’un Burkina émergent.  

-       Vive la Majorité !

-       Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Ouagadougou le 3 novembre 2014

Pour les partis et formations politiques de la Majorité

                                                

Assimi KOUANDA

NOS DIX DERNIERES UNES