Actuellement en vente - CC N°69 du 25 Octobre au 09 Novembre - (500 FCFA)

CAMPAGNE ELECTORALE

CAMPAGNE ELECTORALE

Le sale boulot du CDP

aneDes militants du CDP (parti au pouvoir), surexcités à mort , se sont permis, lors de l’un de leurs meetings, tenu le 28 novembre, à Tengandogo, village situé à quelques encablures de Ouagadougou, d’habiller un âne avec un tee-shirt du Parti patriotique pour le développement (PPD). Et cela s’est déroulé en présence de certains responsables du parti. Ces derniers ont même applaudi cette scène qui, pourtant, aurait pu entraîner une vague de violences. Certains militants du PPD ont failli riposter, n’eût été l’appel au calme lancé par les premiers responsables de leur parti. Mais les militants du CDP, comme s’ils avaient peur de la force politique du PPD, ont continué la provocation, traitant ce parti de tous les noms d’oiseau, allant même jusqu’à lancer une «fatwa» contre certains responsables de ce parti politique. Cette façon de se comporter est fortement préjudiciable au jeu démocratique. Car il a fallu de peu pour que la force des arguments cède la place à la force des muscles avec, évidemment, toutes les conséquences extrêmes que cela aurait pu engendrer. Si les militants du PPD avaient riposté, le pire se serait peut-être produit. Pourtant, avant l’ouverture de la campagne électorale, le président de la CENI avait appelé les partis politiques au «respect mutuel, à la tolérance, à la non-violence…». Mais à Tengandogo, le jeu politique a failli déraper. Le CDP s’est livré à un «sale boulot».

Sandra JOLY