PRODUITS PERIMES DU GROUPE OBOUF : Voici le rapport de toxicologie

L’affaire a été jugée. Et le verdict est tombé le 3 avril. Parmi les personnes condamnées, le PDG du Groupe OBOUF, Boureima Ouédraogo, et le Directeur général de cette société, Noufou Ouédraogo. Ils ont été reconnus «coupables des faits de tromperie aggravée du consommateur». Et ont été condamnés à un an de prison ferme et dix millions de francs CFA d’amendes. Le rapport d’expertise toxicologique, réalisé par le Laboratoire de toxicologie et de chimie de l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS), aboutit à des conclusions effroyables : «Au regard des résultats des analyses toxicologiques sur les produits suspects soumis à l’analyse, l’ensemble des produits périmés investigués représente un danger potentiel pour le consommateur. Nos conclusions sont fondées sur les résultats d’études de toxicité aiguë: ces produits ne sont pas propres à la consommation. (Ils) présentent un risque toxique pour le consommateur». Ce rapport, fortement contesté par le Groupe OBOUF, révèle qu’une «souris sur cinq (utilisés pour l’étude) est morte au deuxième jour du test dans le lot (de souris, NDLR) ayant reçu Fanta sans date de péremption» et «une souris sur cinq est morte au troisième jour du test dans le lot ayant reçu Coca périmé le 26/03/2014». Et ce n’est pas tout. Voici l’intégralité du rapport.

CODE ELECTORAL : Ces dispositions qui dérangent… le CDP et ses alliés

Voici de larges extraits des nouvelles dispositions de la loi portant Code électoral. Le texte, voté par le Conseil national de transition, le 7 avril, a paru aux yeux des caciques du régime déchu comme une sanction infernale. Comme si le ciel leur tombait sur la tête. Ils ont dû lire et relire ce passage : «Sont inéligibles (…) toutes les personnes ayant soutenu un changement anticonstitutionnel qui porte atteinte au principe de l’alternance démocratique, notamment au principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels ayant conduit à une insurrection ou à

VAGUE D’ARRESTATIONS DE PROCHES DE BLAISE COMPAORE : Le CDP touché en plein cœur !

logo CDPLe Président déchu, Blaise Compaoré, a dû sursauter de son fauteuil lorsqu’il a appris la nouvelle: en moins de 48h, son parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), déjà affaibli par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, a reçu plusieurs coups de «poignards». Des cadres, dont des ministres de son régime, ont été arrêtés, soumis à un interrogatoire serrés et mis en détention. Les faits qui leurs sont reprochés sont graves:

NOUVELLE LOI ANTI-CORRUPTION : Faites attention aux cadeaux !

Justice2Si vous êtes agent public de l’Etat, méfiez-vous de certains cadeaux. La nouvelle loi anti-corruption vous interdit d’accepter les cadeaux, dons et avantages d’une certaine valeur. Un décret fixera bientôt le seuil à ne pas dépasser. Si vous enfreignez cette disposition, vous vous exposez à des sanctions. Voici, à ce sujet, le contenu du document envoyé par le Conseil national de transition au Président Kafando pour promulgation.

DECLARATION DES BIENS : Voici la liste des personnes concernées

JUSTICEIl va falloir désormais faire patte blanche ! L’article 6 de la nouvelle loi anti-corruption le dit sans détours : «Il est institué une obligation de déclaration périodique d’intérêt et de patrimoine pour certaines catégories de hautes personnalités et de hauts fonctionnaires dans le but de promouvoir la transparence dans l’exercice des fonctions publiques, de garantir l’intégrité des serviteurs de l’Etat et d’affermir la confiance du public envers les institutions (…)». L’article 13 précise que le président du Faso est tenu de faire sa déclaration lors de sa prestation de serment et trente jours après la fin de son mandat. Le Premier ministre, les ministres et les Secrétaires d’Etat, trente jours après leur installation. Ces derniers doivent déposer, trente jours après leur sortie de fonction, l’inventaire de leur patrimoine au greffe du Conseil constitutionnel. L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) est chargée de vérifier la conformité des déclarations. Celui qui n’aura pas rempli cette formalité «est privé d’1/4 de ses émoluments» jusqu’à ce qu’il le fasse, précise l’article 26. Et l’article 29 d’ajouter ceci : «Toute personne qui, sciemment, fait une déclaration incomplète, inexacte ou fausse, ou a formulé de fausses observations dûment constatées, est

PRESIDENTIELLE DU 11 OCTOBRE : Mariam Sankara arrive !

mariam7La veuve du Président Thomas Sankara se lancera-t-elle dans la course pour la présidentielle du 11 octobre ? Depuis quelques mois, elle ne cesse de déployer ses énergies pour qu’une convention soit signée entre les acteurs de l’idéal sankariste. Une grande rencontre, regroupant des partis politiques, des associations, des mouvements citoyens et des anciens compagnons du Président Sankara en exil depuis 27 ans, se tiendra bientôt à Ouagadougou. Selon les documents de travail que nous avons pu consulter,

AFFAIRE OUSMANE GUIRO : «Un grand dossier de crime économique» !

GuiroLe Conseil des ministres du 4 mars a lâché le mot : «Les grands dossiers de crimes économiques concernent essentiellement l’affaire Ousmane Guiro». Oui, un «grand dossier» qui a éclaté, fin 2011, comme un orage en pleine saison sèche ! Une affaire à forte odeur de gros sous. Et qui ne cesse de faire grand bruit. L’ex-DG des douanes, accusé de «corruption, d’enrichissement illicite et de violation de la réglementation des changes», est au cœur de cette affaire brûlante. Décryptage.

MACO : Ces évasions suspectes…

MACO : Ces évasions suspectes…

MACO2La grogne grossit au sein de la garde de sécurité pénitentiaire. Certains éléments, connus pour leur rigueur, dénoncent des pratiques pas du tout catholiques. Des prisonniers auraient bénéficié de complicité pour s’évader. Le cas le plus récent est celui de Moussa Diakité dit «Balla le pétrolier». Son évasion serait dû à un haut responsable de la MACO. «Pendant plusieurs jours, il a insisté pour rejoindre un autre prisonnier, Amédée Zongo, dans sa cellule; mais les gardes se sont catégoriquement opposés. Finalement, on ne sait trop pour quelle raison, l’un de nos chefs a

AFFAIRE THOMAS SANKARA : Le RSP bloque le dossier !

SankarrrrraaaaLa ministre de la Justice, Joséphine Ouédraogo, l’a dit : le dossier Thomas Sankara est un dossier «politiquement lourd». Et elle n’a pas tort. Depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre, cette affaire brûlante trouble énormément le sommeil de certains hauts responsables militaires et politiques. Des membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) exercent actuellement une forte pression sur le ministre de la Défense, Yacouba Isaac Zida. Ce dernier avait annoncé, en grande pompe, la réouverture du dossier. Mais il se serait finalement rétracté.

CDP : François Compaoré contesté

CDP : François Compaoré contesté

francoisLe mouvement de contestation au sein de la sphère dirigeante du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a dû faire reculer François Compaoré. Le frère cadet du Président déchu a voulu, par des manœuvres souterraines, imposer au parti un candidat pour la présidentielle du 11 octobre. Son choix s’est porté sur l’ancien ministre du

 dark spot remover . see this . About serrurier rillieux la pape in detail