LES NON-DITS DE L’AFFAIRE GUIRO : 3 433 803 419 FCFA découverts !

GUIROOMais où l’ex-Directeur général des douanes, Ousmane Guiro, a-t-il obtenu tout cet argent ? Il n’y a pas que les 1 906 190 604 FCFA retrouvés dans ses cantines. Le rapport d’expertise immobilière, réalisé par l’agence GELPAZ, révèle qu’il était multimilliardaire. Nous avons feuilleté le document. Voici le contenu.

LES NON-DITS DE L’AFFAIRE GUIRO : «Détruisez tous les documents !»

GuiroL’ex-Directeur général des douanes, Ousmane Guiro, sera-t-il de nouveau à la barre ? Le Procureur général, Laurent Poda, a formulé un pourvoi en cassation contre la décision rendue le 22 juin par la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou. La peine de Guiro (deux ans de prison avec sursis, 10 millions de francs CFA d’amendes et confiscation de 900 millions de francs CFA sur les 1, 9 milliard retrouvés dans ses cantines) pourrait donc revenir bientôt sur la table des juges. Mais il n’y a pas que ce dossier brûlant qui accable Guiro. L’affaire des «fausses décisions d’exonérations douanières», qui a fait perdre à l’Etat, en 2007, 390 472 420 francs CFA, lui colle à la peau. Le juge d’instruction, Stéphane Sory, qui avait refusé toute immixtion politique dans le traitement du dossier, a été dessaisi. Il avait délivré un mandat de dépôt contre Guiro. Mais le procureur du Faso de l’époque, Issa Kindo, avait aussitôt «piqué» une colère. Et le ministre de la Justice, Zakalia Koté, avait donné le «coup de poignard» final : «Guiro n’est pas n’importe qui», avait-il martelé. Même son de cloche du côté du Premier ministre d’alors, Tertius Zongo. Et Guiro échappa ainsi à la prison ! Un fait étrange va se produire par la suite: Ousmane Guiro, dans sa tunique de DG des douanes, a ordonné, le 16 février 2009, aux chefs d’office des douanes de «détruire, au plus tard le 30 avril 2009», tous les documents douaniers «datant de plus de trois ans, conservés dans leurs offices». Et ce n’est pas tout.

ASSASSINAT DE OUMAROU CLEMENT OUEDRAOGO, DISPARITION DE GUILLAUME SESSOUMA ET DE DABO BOUKARY, TENTATIVE D’ASSASSINAT DE HALIDOU OUEDRAOGO, SUSPENSION, RADIATION ET DEGAGEMENT DE MAGISTRATS… : Blaise, tu es là ?

Blaise CoLe régime Compaoré a nargué la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples. La décision relative aux violations flagrantes de droits humains au Burkina, rendue en 2001, n’a jamais été appliquée. Le document avait été rangé dans les tiroirs. Mais après la chute du régime, les langues se délient. L’une de nos sources nous a communiqué le document. Les faits sont suffisamment graves. La plainte a été déposée, en 1997, par le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP). Son président d’alors, Halidou Ouédraogo, a failli être, à deux reprises, assassiné. Le professeur d’université, Oumarou Clément Ouédraogo, lui, a été assassiné à la grenade en plein cœur de Ouaga, en décembre 1991. Le professeur Guillaume Séssouma et l’étudiant en 7è année de médecine, Dabo Boukary, ont connu, respectivement en 1989 et 1990, un sort dramatique. Et ils ne sont pas les seuls sur la liste noire.

PROCES DE L’EX-DG DES DOUANES : Des têtes vont tomber !

Ousmane GuiroOù sont passées les enveloppes retrouvées dans les cantines ? Elles comportaient, selon des sources proches du dossier, des noms d’opérateurs économiques et d’hommes politiques. Ces derniers ont-ils contribué, par le jeu de la corruption, à renflouer les caisses de l’ancien DG des douanes ? Le procès, prévu du 18 au 20 juin, devrait permettre d’y voir plus clair. Ousmane Guiro devrait, dans le cadre de sa défense, prouver qu’il a obtenu de façon légale les 1 906 190 604 FCFA retrouvés dans ses cantines. Selon des sources proches du dossier, il fondera son argumentaire sur le fait qu’il recevait, en sa qualité de Directeur général des douanes, des dons et des cadeaux. Le juge devrait, dans ce cas, chercher à savoir l’origine des fonds. Ousmane Guiro aurait déclaré qu’il gagnait, par mois, des revenus allant de 50 à 60 millions de francs CFA. Il s’agit, selon lui, essentiellement de dons provenant de

CMA DE DANO : Urgent !

CMA DE DANO : Urgent !

bloque opératoireLe Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Dano, dans la province du Ioba (région du Sud-Ouest), se porte mal. Très mal. Des malades ont failli perdre la vie pendant des opérations chirurgicales. La raison ? «Depuis six mois, le

ASSASSINATS DE THOMAS SANKARA ET DE NORBERT ZONGO : Blaise et François Compaoré dans la tourmente

Sankara et BlaiseePas facile ! L’ex-président, Blaise Compaoré, doit sans doute avoir le sommeil trouble. Le dossier Thomas Sankara lui colle à la peau. Et titille, à coup sûr, sa conscience. Son frère, François, est, lui-aussi, au cœur d’une affaire de crime de sang: l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons. Et ce n’est pas tout. Ils vont devoir s’expliquer par rapport aux personnes tuées pendant l’insurrection populaire. Mais il y a un couac.

EXHUMATION DES CORPS SUPPOSES DE SANKARA ET DE SES 12 COMPAGNONS : 3 experts, 5 missions

Le travail dhumationL’expertise a commencé. Le juge militaire chargé de l’instruction de l’ «affaire Sankara», François Yaméogo, a donné, le 15 mai dernier, un nouveau coup de pouce au dossier. Il a signé une ordonnance autorisant l’exhumation des corps supposés du Président Thomas Sankara et des douze autres personnes tuées pendant le coup d’Etat du 15 octobre 1987. Trois experts procèdent actuellement à l’identification des restes des corps. Il s’agit du Professeur Robert Soudré, du Docteur Norbert Ramdé (tous Burkinabè et experts près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou), ainsi que du Professeur Alain Miras, médecin-légiste, expert près la Cour d’appel de Bordeaux, en France. Voici leurs missions :

POLICIERS REVOQUES EN 2011 : «Le régime Compaoré nous a humiliés et banalisés»

DSCF0027Les responsables des 126 policiers révoqués suite à la mutinerie de 2011 ont tapé du poing sur la table. Dans cette note salée qu’ils nous ont fait parvenir, ils déballent, sans détours, les injustices dont ils ont été victimes. Et pointent un doigt accusateur sur le régime Compaoré. «Il nous a traités de tous les maux, oubliant que le Mamba noir, en croyant trahir le cobra tout en se faisant généreux aux yeux des hommes, sera surpris de se voir en train de mourir, le jour où l’humanité toute entière organisera la chasse au serpent». Voici la suite.

ORDRE DES AVOCATS : Trois candidats pour un fauteuil !

Ordre des avocatsL’élection du nouveau Bâtonnier aura lieu le 7 juin. Trois candidats se sont déjà déclarés. Et il est possible que d’autres les rejoignent. Mais déjà, c’est la campagne électorale. L’ancien Bâtonnier, Me Mamadou Savadogo, et deux autres avocats (Me Apollinaire Kyélem de Tambèla et

MARIAM SANKARA A PROPOS DES EVENEMENTS TRAGIQUES DU 15 OCTOBRE 87 : «Thomas Sankara me disait que Blaise était manipulé…»

mariam7Elle a quitté précipitamment le Burkina le 15 octobre 1987. Son époux, le Président Thomas Sankara, et 12 personnes qui étaient avec lui ce jour-là, ont été assassinés. Mariam Sankara n’a cessé, depuis trois décennies, de se battre pour que justice leur soit rendue. «Ils ont été fauchés par des assoiffés de pouvoir et d’argent», affirme-t-elle dans cette interview. Elle se souvient d’ailleurs du climat délétère qui a précédé le coup d’Etat: «Sankara évitait le sujet; il ne voulait pas m’effrayer, mais on sentait que tout n’était pas parfait entre les hauts dirigeants. Chaque fois que je revenais de la ville avec une information alarmante, il me rassurait en disant qu’ils réussiront à surmonter la situation». Mais le danger était imminent. Le Président avait déjà échappé «à cinq tentatives d’assassinat». Mariam Sankara en avait connaissance: «Des responsables de sa sécurité m’en ont parlé, mais ils avaient du mal à le lui faire accepter», confie-t-elle. Et ce n’est pas tout. Interview exclusive.

DECISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

«Votre requête est irrecevable !» (Voir document complet)

NOUVELLE REPLIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION

«Vos agitations ne peuvent rien changer aux règles de droit» (Voir le document complet)

LES PLAIGNANTS AU CNT ET AU MINISTRE DE LA SECURITE

«Vous n’avez ni qualité, ni capacité à agir» (Voir le document complet)



SAPE ERROR: Нет доступа на запись к файлу: /htdocs/templates/yoo_flux/images/cache/4ca4a8b516e35555f199ac692b348505/links.db! Выставите права 777 на папку.