Actuellement en vente - CC N°65 du 25 Août au 09 Septembre 2014 - (500 FCFA)

DES EX-MILITAIRES BURKINABE EN COLERE : «Nous réclamons 128 millions de francs CFA»

MilitireIls sont seize et ils sont en colère ! Ils exigent leur dû. 128 millions de francs CFA au total ! Lorsque la crise ivoirienne était à son paroxysme, ils disent avoir été contactés, à Ouagadougou, par des envoyés d’Alassane Dramane Ouattara et de Guillaume Soro pour

ASSASSINATS ET CRIMES AU PAYS DES HOMMES INTEGRES : Le livre qui dérange !

liveCe livre de 286 pages, écrit par Vincent Ouattara, va sans doute faire grand bruit. Son titre ? «L’ère Compaoré: politique, crimes et gestion du pouvoir». L’auteur a tenté de le publier en 2006. Mais cette œuvre au contenu «dérangeant», dit-on, pour le régime Compaoré, a été saisi par la douane. Introuvable donc dans les rayons des librairies. Et voilà que huit ans après, il refait surface. Avec un contenu beaucoup plus intense. Il sera disponible bientôt au Burkina. Nous l’avons obtenu. Halte sur quelques pages sombres des crimes commis au pays des «hommes intègres».

MANIFESTATION DU 23 AOUT CONTRE LE REFERENDUM : «Libérez Kosyam !»

manifIl y avait plusieurs milliers de manifestants dans la rue le 23 août. Ils ont crié leur colère face à la volonté du pouvoir de modifier l’article 37 de la Constitution. Pas question, disent-ils, que Blaise Compaoré, au pouvoir depuis bientôt 28 ans, se représente en 2015. «Libérez Kosyam !», ont-ils scandé. Notre reporter-photos a suivi, minute après minute, la manifestation.

SECURITE NATIONALE : Ces véhicules suspects…

Des véhicules dont l’identité du propriétaire est fictive ? Oui, ça existe au Burkina. Le nom figurant sur le certificat de mise à la circulation n’est pas le vrai. La couleur du fond des plaques d’immatriculation et les caractères des lettres sont aussi fictifs. Illégal ? Non. Le président du Faso, Blaise Compaoré, a autorisé, par décret, cette pratique. Décryptage.

SUR LES TRACES DES MILLIARDS DE GUIRO : Acte 2

Ousmane GuiroLa mutinerie militaire de 2011 a grillé, en partie, les ailes de l’ex-D. G des douanes, Ousmane Guiro. Si les militaires n’avaient pas protesté, on n’aurait peut-être jamais su qu’il possédait des cantines contenant près de deux milliards de francs CFA. Guiro, sentant sans doute son argent en insécurité, a déposé les cantines chez