Actuellement en vente-Courrier Confidentiel N°90, 25 Août - 09 septembre 2015

AFFAIRE «COMPLOT CONTRE ZIDA» : Des militaires du RSP brisent le silence

ZIDAALes langues se délient. Des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont décidé de rompre le silence. Ils font des révélations sur la crise qui a marqué, en juin dernier, la vie politique nationale. Une crise sur fond de «vrai-faux» coup d’Etat manqué, qui aurait été orchestré par des éléments du RSP contre le Premier ministre Yacouba Isaac Zida. Le Président Kafando avait, dans un discours à la nation, souligné la gravité de la situation, et vite fait de créer un comité de sages pour tenter de résoudre cette «crise profonde» entre le Premier ministre et ministre de la Défense d’alors, Yacouba Isaac Zida, et ses frères d’armes du RSP. Près d’un mois après le dénouement de la situation, la vérité sur cette affaire remonte, petit à petit, en surface. Des militaires du Régiment de sécurité présidentielle, au cœur des événements, font des révélations fracassantes. «Une tentative de putsch a bel et bien été déjouée le 28 juin 2015, lors du retour du Premier ministre Yacouba Isaac Zida de Chine Taïwan», confient-ils. L’avion du PM devait être, disent-ils, abattu à la

JUSTICE : Les magistrats réclament des avantages de ministres

jugesLe projet de loi portant statut de la magistrature a été voté le 25 août par les députés de la transition. Ce nouveau texte est censé redonner au corps de la magistrature et indirectement à la justice burkinabè, les éléments d’une meilleure indépendance dans l’exercice de son magistère. Mais il y a dans le document des choses troublantes. A tel point que ce bébé que l’on a fait à trois (gouvernement, magistrats, CNT) sur le dos du peuple, choque dans certains milieux.

LEGISLATIVES DU 11 OCTOBRE : Des candidats pro-Compaoré déclarés inéligibles

Texte ouvert

EDDIE KKOMBOIBODe l’analyse du Conseil constitutionnel

 

Sur la recevabilité

Considérant que la requête de monsieur DABIRE Ambaterdomon Angelin réunit les conditions requises par I’article 193 du code électoral ; que les informations fournies par le requérants sont suffisantes pour son identification et sont conformes à l’article 47 du règlement intérieur du Conseil constitutionnel ; qu’il s’ensuit qu’elle doit être déclarée recevable;

OUAGADOUGOU : Une affaire de «chambre de passe» se déporte chez des ministres

SexyyyyvDe nombreux habitants de Paspanga (secteur 10 de Ouagadougou) sont fâchés. Très fâchés. Leur quartier est devenu, disent-ils, un haut lieu de prostitution. Ils ont interpellé les gérants de chambres de passe, en vain. Leurs dernières lettres, adressées à ces gérants, sont assez évocatrices: si les «chambres noires» ne sont pas fermées dans les plus brefs délais, ils vont passer à la vitesse supérieure. Et tant pis pour les dégâts. Ils ont pris à témoin plusieurs autorités. Nous avons intercepté les correspondances adressées aux ministres.

GESTION DES FONDS/INONDATIONS DU 1er SEPTEMBRE 2009 : L’argent est-il vraiment parvenu aux organes de presse ?

IMG 8405L’affaire continue de défrayer la chronique. Le rapport de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) sur la gestion des fonds de secours d’urgence aux sinistrés de septembre 2009, fait des révélations fracassantes. De nombreuses dépenses ont été effectuées sans la moindre pièce justificative. Dans certains cas,

ENSEIGNANTS BURKINABE : Galère, galère, galère !

IMG 2364Les plans de construction d’établissements scolaires publics au Burkina Faso prévoient des logements pour les enseignants. Ceux qui enseignent dans des établissements scolaires sans logements, ont droit à des indemnités de logement. Mais il y a un couac:



SAPE ERROR: Нет доступа на запись к файлу: /htdocs/templates/yoo_flux/images/cache/4ca4a8b516e35555f199ac692b348505/links.db! Выставите права 777 на папку.