Actuellement en vente - CC N°56 du 10 au 24 avril 2014 - (500 FCFA)

ALOUNA TRAORE, RESCAPE DU COUP D’ETAT DU 15 OCTOBRE 87

«Monsieur le Président, de quoi avez-vous peur ?»

Alouna cc

Il a échappé de justesse à la mort le 15 octobre 1987, aux environs de 16h 30 mn. Le président du Faso d’alors, Thomas Sankara, et douze de ses compagnons ont été, eux, froidement abattus. Lorsque les armes ont commencé à crépiter, Alouna Traoré, conseiller spécial du Président Sankara, a fait le mort, baignant dans le sang des autres. Il est donc le seul survivant parmi ceux qui étaient, ce jour-là, avec le leader de la Révolution. Quelle analyse fait-il aujourd’hui de la demande d’expertise introduite en Justice par la famille Sankara dans le but de savoir si le corps se trouvant dans la tombe au cimetière de Dagnoën est bien celui de Thomas Sankara ? S’il était conseiller à la Présidence du Faso, qu’aurait-il dit à Blaise Compaoré au regard de la situation politique actuelle ? Que pense-t-il du référendum et de la modification de l’article 37 de la Constitution tant prônés par le parti au pouvoir ? Pourquoi, après ces longues années de silence, a-t-il décidé de s’engager pleinement en politique ? «Je suis militant MPP jusqu’à la moelle de mon âme», nous a-t-il confié lorsque nous l’avons rencontré le 27 mars dernier. Et ce n’est pas tout. Interview exclusive.

SI LE MPP ACCEDE AU POUVOIR EN 2015…

L’Assemblée nationale sera dissoute en 2016

rock

Petite hypothèse : si Roch Marc Christian Kaboré devient président du Faso en novembre 2015, le MPP pourra-t-il gouverner sans dissoudre l’Assemblée nationale et organiser de nouvelles élections législatives et municipales ? Ce sera impossible. Il y aura, à coup sûr, de sérieux blocages. Le parti n’a officiellement aucun député à l’Assemblée nationale. Même si, dans le premier cercle de Roch, on affirme que 36 des 70 députés du CDP sont favorables au MPP, ces derniers pourront-ils véritablement peser dans la balance ? Comment l’Assemblée nationale pourra-t-elle fonctionner sans la présence effective du parti au pouvoir ? Le CDP, qui se retrouverait ainsi dans l’opposition, exercera, sans doute, son embargo et paralysera, dans bien des cas, le fonctionnement de cette institution. La plupart des

A PROPOS DU MPP…

Vers une scission au PDP/PS 

Point din

Les débats étaient très houleux au sein de la sphère dirigeante du Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS), créé par feu Joseph Ki-Zerbo. La pomme de discorde ? Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Certains hauts responsables du PDP/PS avaient voulu que

PASSATION DE TEMOIN ENTRE BLAISE COMPAORE ET LE NOUVEAU PRESIDENT ELU

Et si ça se passait ainsi ?

Blaise comp

Que se passera-t-il après l’élection présidentielle de novembre 2015 ? Comment Blaise Compaoré va-t-il quitter le Palais de Kosyam ? L’un de nos lecteurs a imaginé le scénario. Voici un compte rendu (imaginaire mais non moins réaliste) de la cérémonie de passation de témoin entre l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, et son successeur élu. Nous sommes le mardi 29 décembre 2015.

AFFAIRE BRULANTE

Grosse cabale contre l’ex-militaire Moussa Kéita ?

Moussa Kita

L’ex-militaire du Régiment de sécurité présidentielle, Moussa Kéita, a de gros ennuis. Le 1er mars dernier, son domicile a été perquisitionné par des hommes en tenue. Selon des sources concordantes, aucun mandat ne lui a été présenté. Lui-même a été conduit à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Voir CC N° 55 du 25 mars 2014). Mais que lui reproche-t-on exactement ? Mystère et boule de gomme. Il nous avait confié, lors d’une interview, avoir claqué la porte du Régiment de sécurité présidentielle parce qu’il «ne supportait pas l’injustice». Il avait alors décidé de mettre à nu certaines connexions du pouvoir burkinabè avec les (ex) rebelles ivoiriens et certains groupes islamistes qui occupaient le Nord-Mali. Mais l’exercice a été stoppé. Moussa Kéita nous a confié qu’il

DEVELOPPEMENT LOCAL

Falagountou se réveille !

Le maire

La localité de Falagountou, située à l’extrême nord du pays, était finalement devenue le prototype des contrées rurales reculées du Burkina. Dans la Fonction publique, affecter un fonctionnaire dans ce terroir, est considéré par certains comme la pire des sanctions. Même à l’Assemblée nationale et dans d’autres sphères de décisions, des personnalités avaient pris goût à citer Falagountou en référence au Burkina profond. Mais depuis ces deux dernières années, Falagountou a pris la ferme résolution de cesser d’être la dernière des communes rurales au Burkina Faso. Avec l’avènement de

Flash infos